Découvrir l’île voisine de la Réunion

Après Madagascar, c’est à l’île Maurice que j’ai passé 10 jours de vacances en avril 2017 ! On nous dépeint souvent la voisine de la Réunion comme étant l’endroit idyllique pour les célébrités et toutes autres personnes riches. C’est une autre histoire quand on voit l’envers du décor : Maurice est en réalité une île assez pauvre quand on s’éloigne des grands hôtels du nord. Laisse moi te raconter mon séjour, entre luxe et authenticité.

INFOS PRATIQUES

LES BILLETS D’AVION ET LE VISA

Le prix des billets varie entre 1000 et 2000 euros voir plus en fonction de la période où l’on veut se rendre à Maurice avec, en moyenne, un vol de 11h15 au départ de Paris, sans escale. Au départ de la Réunion, c’est assez excessif au vu de la distance car, en moyenne, on pourra trouver des billets entre 250 et plus de 500 euros pour la haute saison alors qu’il ne faudra que 35 min de vol pour accéder à Maurice. Il faut donc bien surveiller les offres et les baisses de prix s’il y en a !

Pour le visa, les ressortissants européens, canadiens et suisses n’ont pas besoin de visa pour séjourner à l’Île Maurice pour une durée inférieure ou égale à 3 mois. Il faut pouvoir justifier de notre sortie du territoire (genre billet retour) ou avoir une somme suffisante sur son compte pour pouvoir quitter l’île si besoin.

LE MEILLEUR MOMENT POUR PARTIR À MAURICE

Il n’y a pas de bons ou de mauvais moments pour se rendre à l’île Maurice car tout dépend de la chance que tu as avec la météo. Comme à la Réunion, les saisons sont inversées, ainsi, de décembre à avril/mai ce sera l’été et donc la période cyclonique et de mai à novembre, ce sera la période hivernale avec des températures plus agréables ! Personnellement, je m’y suis rendue en avril et à part quelques averses en soirée, je n’ai eu que du beau temps et des températures entre 28 et 33 degrés je dirais. Si tu veux être sûr(e) d’avoir un grand soleil, je te conseillerais d’y aller entre septembre et novembre car c’est là qu’il y a le moins de précipitations dans l’année en général, et en plus, tu pourras certainement voir des baleines, comme à la Réunion !

LE DÉCALAGE HORAIRE

Tout comme à la Réunion, tu auras 3h de décalage quand c’est l’été à Maurice et l’hiver en France et 2h de décalage quand c’est l’été en France et l’hiver à Maurice.

LA MONNAIE

La monnaie locale n’est pas l’euro mais la roupie mauricienne. Pour te donner une idée, 1 euro est égale à environ 40 roupies à l’heure où je t’écris et suivant le cours de la monnaie locale.

LES HÉBERGEMENTS

Se loger à Maurice n’est pas chose facile si tu as un petit budget ! En effet, l’île regorge surtout d’hôtels de luxe tous plus chers les uns que les autres. Cependant, il y a quelques perles que tu pourras trouver sur Booking.com, par exemple, à des prix défiant toute concurrence ! Personnellement, j’ai logé dans des hôtels assez chers en demie pension car je suis passée par une agence vu que c’était mon premier voyage solo. J’ai choisi de loger dans deux endroits différents sur l’île pour éviter de passer des heures dans les transports. Mon premier hôtel, Les Cocotiers, était dans la Baie du Tombeau, au nord. L’hôtel et le buffet étaient parfaits mais l’emplacement n’était pas top car loin de tout. Mon deuxième hôtel, le Veranda Tamarin hotel situé dans le sud-ouest, était également très bien en tout point : bon buffet, très belle chambre et très bien placé à côté d’un arrêt de bus, d’une école de surf et de toutes autres commodités. Si tu as les moyens, je recommande vivement ce dernier, en plus le personnel était toujours au petit soin avec moi !

LES TRANSPORTS

Il y a un bon réseau de bus sur l’île mais tu n’auras ni horaires ni noms d’arrêts pour te repérer. J’ai pris le bus au début de mon séjour mais après une petite frayeur, j’ai préféré faire tout le reste de mes vacances en taxi. Alors certes, c’est plus cher, mais au moins j’étais tranquille ! Si je me rappelle bien, le bus coûte entre 30 centimes et genre 4 euros le trajet suivant où tu vas et les taxis à la journée coûtent environ 60-70 euros.

ouhiug-min

EN SAVOIR PLUS

LA LANGUE

L’île Maurice est un territoire anglophone, la langue principale est donc l’anglais mais tout le monde parle français. Petite précision : du coup, tu l’auras compris, la conduite se fait à gauche !

LA SÉCURITÉ

Étant seule, je ne me suis jamais sentie en insécurité malgré les dires des locaux. En effet, j’ai parlé avec quelques mauriciens qui m’ont tous dit qu’il y avait beaucoup de viols sur toute l’île. Je pense que c’est comme partout, il faut se méfier, et, comme partout, il ne faut pas se promener seule la nuit dans des endroits trop reculés…

LA SANTÉ

L’île Maurice ne requiert pas particulièrement de précautions en terme de santé, aucun vaccin n’est obligatoire pou s’y rendre, il faut juste faire attention aux singes qui peuvent être agressifs et te mordre (rage), mais sinon rien à signaler !

MON ITINÉRAIRE DE NEUF JOURS

    Je suis partie du 16 au 24 avril 2017 et je dois dire que cette durée est assez idéale pour découvrir une bonne partie de l’île même si je n’ai pas pu faire certaines randonnées et la fameuse excursion à l’île aux Cerfs à l’est.

    PREMIER JOUR : Arrivée et découverte de Port Louis

    Je suis arrivée à l’aéroport de Maurice vers 11h15 après environ 35 min de vol depuis la Réunion. Le temps de prendre ma valise, j’ai ensuite opté pour un taxi pour me rendre à mon hôtel situé à la Baie du Tombeau, au nord. Une fois installée j’ai repris un autre taxi pour aller découvrir la capitale, Port Louis. J’avais oublié que tous les magasins étaient fermés vu que c’était un dimanche, du coup mon taximan m’a fait visiter la ville en sortant un peu des sentiers battus. Nous sommes allés dans un premier temps au point de vue de la Citadelle puis au point de vue de la Vierge. Les deux offrent une très belle vue sur la ville.

    hiuhiug-min.jpg

    Il m’a ensuite amenée à un temple hindou avant de me ramener à mon hôtel en me faisant payer une somme extrêmement raisonnable comparé à tous les autres taxis que j’ai pris ensuite. Petit conseil à ce propos : ne rentre jamais trop tard, avant la tombée de la nuit c’est le mieux car il ne faut pas trop traîner en ville le soir en étant seule à Maurice …

    DEUXIEME JOUR : Déambulation dans la capitale

    J’étais partie pour aller visiter le Musée d’Histoires Naturelles de Maurice, à Port Louis toujours, mais malheureusement il était fermé pour travaux et ce jusqu’en 2019 … Je suis donc allée au Musée de la Photographie : un petit musée privé perdu dans une ruelle qui ne paye pas de mine mais qui vaut grave le détour si tu es passionné(e) de photo comme moi ! Je t’en parle plus en détails dans mes incontournables à voir à Maurice.

    Je me suis ensuite rendue à un petit marché couvert, puis j’ai visité un peu la ville et la place avec les parapluies suspendus.

    hgjfg-min.jpg

    Je suis allée ensuite au Craft Market, un autre marché couvert là où il y a tous les magasins du centre. J’ai trouvé cet endroit fabuleux ! Le cadre, les commerçants, les objets, tout était WAOW ! Là-bas, j’ai fait la connaissance de Guy-Noël, un sculpteur sur bois passionné par son travail avec qui j’ai dû passer au moins deux heures … Il m’a d’abord fait essayer ses outils puis il m’a donné un rondin de bois et il m’a dit de sculpter ce que je voulais dessus pour repartir avec ensuite. J’ai passé un super moment avant de rentrer à l’hôtel.

    TROISIEME JOUR : Découverte du nord de l’île

    Direction le nord avec la découverte de Grand Baie ! J’ai adoré cette ville car il y a pleins de beaux magasins à découvrir ainsi qu’un grand bazar et ces fameuses plages d’un bleu turquoise comme tu n’en as jamais vu !

    En fin d’après-midi, un gars à qui j’ai demandé des renseignements sur les alentours m’a gentiment proposé de m’amener en voiture voir Trou aux Biches, le Mont Choisy, Pereybère et le Cap malheureux avec la fameuse chapelle rouge. Rien de transcendant je t’avoue, à part que c’est bondé de monde. Ça reste joli à voir mais personnellement je ne m’attarderais pas à ces endroits car il y a bien plus intéressant à voir ! Je suis ensuite rentrée à l’hôtel en bus.

    QUATRIEME JOUR : Visite d’un jardin botanique et direction Tamarin

    Je suis allée découvrir, cette fois-ci, le Jardin Botanique de Pamplemousses avec un taximan plus qu’adorable ! Il m’a accompagné faire la visite de ce merveilleux jardin (dont je te parle plus en détails, encore une fois, dans les lieux incontournables à visiter à l’île Maurice) avant de traverser la moitié de l’île pour m’amener à mon nouvel hôtel, au sud-ouest, à Tamarin.

    CINQUIEME JOUR : Découverte du parc zoologique de Casela

    Cette journée était consacrée au parc zoologique Casela qui se trouvait non loin de mon hôtel. Je t’en parle mieux dans les incontournables de Maurice, c’était une magnifique découverte !

    SIXIEME JOUR : Visite du musée Curious Corner et de la terre des 7 couleurs

    Direction Chamarel et tout ses trésors ! De la cascade de Chamarel en passant par le musée Curious Corner pour finir avec la terre des 7 couleurs, je me suis régalée et je te parle de tout ça dans les incontournables, bien entendu !

    SEPTIEME JOUR : On the road pour découvrir le sud de l’île

    Ce jour là, j’avais réservé un taxi pour découvrir tout le sud de l’île. Cela m’a coûté environ 70 euros pour une journée avec un départ à 8h et un retour vers 17h à mon hôtel. Le prix peut paraître élevé mais je trouve ça raisonnable pour les kilomètres que l’on a fait. On s’est rendu dans un premier temps à Grand Bassin, un endroit merveilleux où se trouve un temple qui surplombe un lac sacré; puis direction les Rochester Falls (des chutes d’eau assez célèbres où les Mauriciens aiment se rendre pour se baigner) en passant par la route du thé; ensuite nous sommes allés à Gris-Gris (un endroit qui m’a fait énormément pensé au sud de la Réunion comme tu peux le voir sur la photo ci-dessous), nous avons continué vers le Morne Brabant avant de remonter tout doucement vers mon hôtel. Je te parle de Grand Bassin plus en détails dans les incontournables car, pour moi, c’est un endroit à ne pas louper !

    HUITIEME JOUR : Retour à Casela et dernière soirée à Maurice

    Je devais effectuer une sortie pour aller voir les dauphins le matin. Nous sommes effectivement partis en mer avec un petit groupe mais malheureusement, aucun dauphins à l’horizon et une mer bien trop agitée nous a fait rebrousser chemin au bout de 30 min. Nous n’avons, bien entendu, pas payer et l’équipage était bien désolé. Cette activité n’ayant pas porté ces fruits, je suis retournée gratuitement à Casela pour faire mon activité tyrolienne que je n’avais pas pu effectuer le jeudi à cause de mauvaises conditions climatiques. J’ai pas mal sympathisé avec l’équipe et deux des gars avec qui j’ai bien parlé sont venus passer du temps avec moi sur la plage le soir-même devant mon hôtel, c’était bien cool de faire des connaissances, dommage que ce soit juste avant mon départ …

    NEUVIEME JOUR : Petite séance de surf avant de rentrer à la Réunion

    Pour ce dernier jour, j’en ai profité pour m’essayer au surf avec Brendon, un gars hyper cool avec qui j’ai fait connaissance à mon hôtel car il travaille à l’école de surf qui est accolé à celui-ci. J’ai fait une séance d’une heure avec lui, si je me rappelle bien ça m’a coûté dans les 30 euros. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, un taxi est venu me chercher à mon hôtel pour me ramener à l’aéroport où j’avais mon vol vers 18h pour rentrer à la Réunion.

    [ Clique sur les différents points pour avoir un résumé de ce qu’il y a à voir dans les différents lieux]

    BILAN DE MON SÉJOUR

    Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en allant visiter l’île Maurice. À vrai dire, j’avais peur d’être envahie par le luxe, tout ce que je déteste. En même temps, on nous dépeint souvent la voisine de la Réunion comme étant l’endroit idyllique pour les célébrités et toutes autres personnes riches. C’est une autre histoire quand on voit l’envers du décor : Maurice est en réalité une île assez pauvre quand on s’éloigne des grands hôtels du nord. Mais cela permet de retrouver ainsi son authenticité : ses temples, ses champs de thé à perte de vue, ses cascades, son artisanat, ses jardins botaniques, ses parcs, ses animaux… J’ai été agréablement surprise de voir qu’il y avait autant de choses à découvrir et en 9 jours, je n’ai pas eu le temps de faire tout le tour de l’île. Cela me motivera peut-être à y retourner afin de me rendre plus à l’est mais aussi à Rodrigues, plus petite île de l’archipel des Mascareignes à 1h30 de Maurice. Difficile de savoir mon budget exact en sachant que j’ai payé mes billets d’avion et mes hôtels en demi pension avec une agence. Je dirais que pour 9 jours, j’ai dû dépenser aux alentours de 2500 euros TOUT compris.

    Votre commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s