Découvrir l’Italie du Nord

Je me suis rendue pour la première fois en Italie en août 2020, pendant le covid. Cette année là n’aura pas été des plus belles concernant les voyages à cause de la situation sanitaire ! Ne voulant pas aller trop loin mais ayant tout de même envie de dépaysement pour m’aérer un peu l’esprit, j’ai choisi de découvrir le nord. Et j’ai tellement adoré que j’y suis retournée l’année suivante, en septembre 2021 ! Toujours accompagnée de mon fidèle backpack et de ma voiture, laisse moi te raconter mes deux road trips dans ce merveilleux pays !

INFOS PRATIQUES

• SE RENDRE EN ITALIE

Personnellement je suis partie en voiture de chez moi pour rejoindre Turin pour mon premier séjour en Italie. Mon objectif était de ne jamais prendre l’autoroute pour une question d’économie mais également pour découvrir le pays plus en profondeur. Je suis passée par le col de Montgenèvre (mais il en existe bien d’autres pour traverser la frontière) et j’ai mis environ 6h pour arriver à ma première destination. Lors de mon second séjour, je me suis rendue dans la vallée d’Aoste en passant par le col de Bourg Saint Maurice, en 7h environ cette fois-ci. Pour aller plus vite, tu peux passer par le tunnel de Fréjus mais celui-ci est payant et les tarifs s’élèvent aux alentours de 50 euros en moyenne par véhicule. On m’avait prévenu que la conduite des italiens était arde et qu’il fallait bien faire attention mais grâce à la situation sanitaire en 2020, le nord du pays était quasiment désert, j’ai donc pu conduire sans stress et tranquillement d’une ville à une autre sauf à Gênes où il y avait beaucoup de monde. En 2021 par contre, c’était tout le contraire ! Il y avait énormément de touristes PARTOUT mais je n’ai pas rencontré de soucis particulier sur la route.

ATTENTION

En Italie, toutes les villes disposent de caméras et de radars mais aussi et surtout de Zones à Trafic Limité (ZTL) dans les grandes villes ayant un centre historique. Ces zones ont été mises en place afin de fluidifier le trafic et seuls les véhicules autorisés ont le droit d’y circuler. Malheureusement, ces zones ne sont pas super bien indiquées et une fois que tu y pénètres, impossible d’échapper à une amende très salée ! Car oui, tu auras une contravention à l’entrée et à la sortie de ces zones, et à CHAQUE FOIS que tu y rentreras. Prends donc tes précautions en amont car depuis quelques années, l’Italie a des accords avec la France concernant les infractions au code de la route. Sache également que les amendes peuvent mettre jusqu’à 360 jours pour arriver chez toi, au delà de ce délais, tu es sauvé(e) !

L’avion est également un bon moyen pour se rendre en Italie. Avec Easyjet et Ryanair, tu trouveras des billets d’avion à très bas prix et défiant toute concurrence.

• LE MEILLEUR MOMENT POUR PARTIR EN ITALIE

La période la plus favorable pour visiter l’ensemble du pays s’étend de mai à octobre. Cependant, la neige arrive très rapidement dans la région des Dolomites, tout au nord, et il y fait vite très froid. Il faut donc bien se renseigner sur la région que l’on veut visiter.

• LE DÉCALAGE HORAIRE

Pas de décalage horaire avec la France !

• LA MONNAIE

L’Italie faisant partie de l’Union Européenne, la monnaie est donc l’euro.

• LES TRANSPORTS

Comme dit plus haut, venir avec sa propre voiture ou son van aménagé reste la meilleure solution pour moi niveau liberté ! Tu peux aussi louer une voiture sur place mais sache que pour te déplacer en Italie, le réseau ferroviaire et le réseau de bus sont extrêmement bien développés et te permettront d’aller presque partout à moindre coût.

• LES HÉBERGEMENTS

Il y a beaucoup de choix concernant les hébergements en Italie ! En 2020, j’ai choisi mes emplacements en fonction de ma voiture car je voulais des hébergements avec parking privé ou parking souterrain pas loin. En 2021, j’ai laissé plus souvent ma voiture dehors car les parkings sont très chers et je ne voulais pas reproduire la même erreur. Par contre, que ce soit en 2020 ou en 2021, j’ai toujours fait gaffe à être en dehors des centres historiques de chaque ville afin d’éviter les ZTL. Je me suis donc fixée une limite de maximum 1.5km autour du centre ville pour pouvoir tout de même tout faire à pied. Comme à mon habitude, j’ai réservé tous mes logements sur Booking en alternant petits hôtels, chambres d’hôtes, Airbnb et auberges de jeunesse. Voici ma liste d’hébergements pour mon premier séjour en août 2020 :

  1. Turin : L’Hôtel Elena est un petit hôtel qui ne paye pas de mine dans une petite rue à environ 1km du centre ville. J’ai déboursé 66 euros pour deux nuits + 10 euros de parking privé. Le gérant était adorable et la chambre avec salle de bain privative était très propre. Au vue de l’emplacement et du calme, je recommande vivement !
  2. Milan : La Casa di Stefano est une sorte de Airbnb/dortoir où tu te retrouves dans un appartement avec plusieurs couchages dans une chambre. Perso, j’avais les lieux rien que pour moi au moment où j’y étais. Le gérant était entièrement à ma disposition par téléphone si j’avais un soucis, je me suis sentie comme à la maison et tout était propre dans une rue très calme à environ 1.5km du centre. Cela m’a coûté 62 euros pour deux nuits, j’ai dû cependant payé 40 euros de parking souterrain pour deux jours, ça fait assez mal au cul je te l’accorde !
  3. Vérone : Le Gabrielli Rooms & Apartments est un très bel hôtel situé à environ 1km du centre ville de Vérone. Neuf et extrêmement propre, toutes les chambres de l’établissement disposent de la clim avec des salles de bain communes. J’y suis restée une seule nuit et cette dernière m’a couté 28 euros. J’ai garé ma voiture au parking souterrain se trouvant en bordure du centre historique car il y avait de violents orages ce jour là mais il y a des places de stationnement en extérieur juste devant l’hôtel.
  4. Venise : Le Generator Venice est sans doute l’hébergement que j’ai préféré durant mon séjour en Italie du Nord ! C’est une auberge de jeunesse immense donnant directement sur un des canaux principaux de Venise. J’ai déboursé 68 euros seulement pour trois nuits et l’emplacement était juste parfait ! Je recommande à 200% cet endroit fabuleux ! Concernant ma voiture, je l’ai, cette fois ci, garée dans le parking sous terrain de la gare de Padoue, une ville non loin de Venise. Cela m’a coûté environ 22 euros pour 4 jours, autant te dire que ça vaut grave le coup ! Pour rejoindre Venise, j’ai pris le train : 8,60 euros aller/retour, il n’y a vraiment rien à dire.
  5. Bolzano (Dolomites) : dépaysement total avec l’arrivée dans les Dolomites et ma première halte dans une maison d’hôtes : la Reiseggerhof. Le site est magnifique, entouré de vignes sur les hauteurs de la ville. La chambre était spacieuse et très propre et m’a coûté 44 euros la nuit avec petit dej’ compris mais je suis partie très tôt donc je n’en ai pas profité. Tu remarqueras une légère hausse des prix sur les logements car les Dolomites sont très prisées, autant en hiver pour le ski, qu’en été pour les lacs et la beauté des lieux. Gros avantage tout de même : pas besoin de payer un parking dans les Dolomites, il y a pas mal de places de stationnement gratuites un peu partout aux alentours des logements !
  6. Maranza (Dolomites) : Me voici cette fois dans une pension nommée Pension Schifferegger, assez pommée dans la région du Trentin-Haut-Adige. Très beau cadre et chambre propre, le seul inconvénient que j’ai trouvé à cet hébergement est que le gérant ne parlait pas un mot d’anglais mais soit italien soit allemand. Difficile du coup de se faire comprendre mais on y arrive toujours ! J’ai payé 48 euros pour une nuit et c’était la seule fois où j’ai un peu galéré à avoir la WiFi.
  7. San Vito di Cadore (Dolomites) : Juste en dessous de la célèbre ville de Cortina d’Ampezzo, j’ai trouvé un charmant hôtel nommé Albergo Antelao où j’ai déboursé 102 euros pour deux nuits. Le gérant était au petit soin avec moi et le petit dej’ était compris, et quel petit dej’, c’était délicieux ! La chambre était très propre encore une fois et l’emplacement était top ! Nous avons juste eu une coupure d’eau générale pendant 36h environ dû aux orages qui sévissaient dans la région mais le personnel de l’hôtel a vite réagit et nous a apporté de l’eau en bouteille en quantité suffisante.
  8. Bologne : Retour à la civilisation, j’ai logé dans une auberge de jeunesse nommée We Bologna avec parking privé à 1km du centre ville. Rien à dire, l’établissement est tout nouveau, très spacieux et le personnel très cool ! J’ai payé 26 euros la nuit + 7 euros de parking pour la journée, et ma chambre en dortoir était ouf !
  9. Gênes : Petit Airbnb pour finir mon séjour en beauté à Gênes à B&B A casa di Lou. Difficile d’accès en voiture, j’ai galéré à trouver le logement. Heureusement que les proprios disposent d’une place de parking privée juste à côté de l’appartement car sinon, IMPOSSIBLE de se garer ! Mis à part ça, l’établissement se trouve dans une petite rue charmante surplombant la ville. J’ai adoré cet endroit ainsi que la gentillesse et la bienveillance de mon hôte. La chambre était très bien et j’avais accès à la cuisine comme je le souhaitais. J’y suis restée deux nuits et j’ai payé 64 euros + 14 euros de parking pour deux jours.

En 2021, j’ai changé mon itinéraire pour visiter d’autres endroits à part dans les Dolomites où j’ai fait presque le même parcours. Voici mes nouveaux hébergements pour cet itinéraire :

  1. Aoste : La Maison Borbay est une maison d’hôtes disposant de 4 chambres et se situant au dessus de la ville d’Aoste. Elle offre un très beau panorama, le propriétaire est adorable, et le logement est vraiment top ! On met environ 20 min pour rejoindre le centre-ville à pied, par contre la montée au retour est un peu plus sportive mais ça se fait bien ! J’ai déboursé 79 euros pour deux nuits et j’ai garé ma voiture à quelques mètres de l’établissement.
  2. Côme : Ostello Bello Lake Como est une des meilleures auberges de jeunesse où j’ai séjourné tout voyage confondu ! Déjà, quand tu arrives, on t’offre un ticket pour une boisson gratuite de ton choix (bière comprise hehe), il y a une bagagerie gratuite, les dortoirs sont tops et le personnel est vraiment ouf ! La déco est trop cool, et je ne te parle même pas de l’emplacement, juste à côté du lac de Côme ! J’y ai passée ma première nuit pour 35 euros et ma dernière nuit pour 42 euros, toujours dans un dortoir mixte de 6 lits. J’ai pu garer ma voiture en parking sous-terrain juste à côté, je ne l’ai pas utilisée vu que j’ai fait le tour du lac en bateau, mais la note fût salée du coup : j’ai payé 80 euros pour 4 jours…
  3. Bellagio : Les hébergements à Bellagio ne sont pas donnés, j’en avais trouvé quelques uns sur Booking pour environ 70 euros la nuit mais la veille, j’ai rencontré un américain à l’auberge de jeunesse qui m’a proposé de prendre un Airbnb à deux. Ayant plus de moyens que moi, il m’a fait payé que 50 euros la nuit et a prit le reste à sa charge. Le logement coûtait 168 euros la nuit au total.
  4. Lenno : J’ai logé une nuit à l’Albergo Ristorante Lavedo pour 47 euros, petit déjeuner compris. La propriétaire n’est pas des plus agréables mais l’hôtel fait l’affaire, il est bien situé, le petit dej’ est copieux et la chambre était très propre, avec un grand balcon et vue sur les alentours.
  5. Bolzano (Dolomites) : Je suis retournée à la maison d’hôtes Reiseggerhof où j’ai séjourné une nuit pour 60 euros. Le petit dej’ est toujours compris mais, comme l’an dernier, je suis partie très tôt donc je n’en ai pas profité. Rien à redire, les proprios sont toujours aussi tops, les chambres toujours aussi cleans et l’emplacement toujours aussi pratique ! Inutile de te redire que dans les Dolomites, tu trouveras largement de quoi stationner ta voiture n’importe où et gratuitement !
  6. Brunico (Dolomites) : J’ai choisi de dormir dans un hôtel nommé Hôtel Heinz, à quelques kilomètres du Lago di Braies. Pour 56 euros la nuit, je n’ai jamais vu une chambre d’hôtel aussi belle et spacieuse ! Tout était PARFAIT, l’accueil, la propreté, l’emplacement et j’en passe ! Je recommande à 2000 % cet établissement !
  7. Badia (Dolomites) : Après les Tre Cime, je me suis rendue dans une maison d’hôtes paumée dans un petit village : le Chalet Planvart. Pour 50 euros la nuit, petit dej’ bien copieux compris, la chambre était super, très propre, avec un lit merveilleux et un proprio très disponible.
  8. Moena (Dolomites) : Pour mon dernier jour dans les Dolomites, j’ai séjourné au Ciasa Alpina Relax Hotel, dans un petit village. Quel bel hôtel avec un assez haut standing pour 47 euros la nuit, petit déjeuner très copieux compris. Le personnel était très à l’écoute, la chambre très cocooning sous les toits et les paysages aux alentours étaient sublimes !
  9. Florence : Arrivée en Toscane, et plus précisément à Florence, j’ai trouvé un petit hôtel bien sympa à 25 min à pied du centre ville, l’Hotel Meridiana. J’ai pu me garer juste devant l’établissement gratuitement et j’en ai eu pour 122 euros pour deux nuits. Tout était irréprochable : l’accueil, la propreté et la localisation.
  10. Sienne : J’ai passé une nuit à la Villa Lilia by Let pour 56 euros petit déjeuner compris. Cette maison d’hôtes se trouve à une quinzaine de minutes de Sienne, le propriétaire est adorable, il parle un peu français et te mettra tout de suite à l’aise ! J’ai pu stationner juste devant la maison gratuitement.
  11. Pise : J’ai passé une nuit dans la maison d’hôtes II Merlo. Je n’ai pas trouvé ce logement exceptionnel, le proprio était un peu froid et c’était extrêmement bruyant. Seul le prix et l’emplacement valaient le coup : j’étais à 15min à pied du centre ville et j’ai payé 25 euros la nuit avec un parking gratuit juste devant.
  12. La Spezia : Afin de découvrir les Cinque Terre, j’ai logé la première nuit à la Spezia, à la Guest House Erika. Pour 51 euros, j’avais un petit appart’ rien que pour moi dans une résidence. Rien à dire, c’était top, j’avais tout à ma disposition et les proprios étaient très arrangeants : j’ai pu laisser mon gros sac pour deux jours le temps de visiter les Cinque Terre. J’avais garé ma voiture gratuitement dans la rue un peu plus loin.
  13. Manarola : J’ai tout de même passé une nuit dans les Cinque Terre même si les prix sont assez élevés. Pour 72 euros, j’avais une grande chambre vue sur mer dans une sorte de petit Airbnb qui surplombait le village : Cà du Nilo. Quand je suis arrivée, la chambre n’était pas prête, j’ai dû attendre que le proprio fasse le ménage etc mais mis à part ce contre-temps, j’ai bien apprécié mon tout petit séjour !

Le prix des hébergements peut paraitre élevé, surtout quand on compare avec les autres pays que j’ai visité mais l’Italie reste un pays assez onéreux, pas si éloigné de la France. Ce que j’ai trouvé abusé surtout, comme je le dis plus haut, c’est le prix des parkings, à prendre en compte dans ton budget si tu as une voiture ! Sinon, j’avais la WiFi partout en général à part à quelques endroits dans les Dolomites.

EN SAVOIR PLUS

• LA LANGUE

La langue principale est bien entendu l’italien mais la plupart des locaux parlent anglais et un peu français. Attention à la région du Sud-Tyrol où l’on parle surtout le ladin et l’allemand !

• LA SÉCURITÉ

J’ai trouvé le nord du pays très safe pour une femme seule malgré quelques quartiers à éviter dans certaines villes. Le pays n’est pas connu pour des agressions à proprement parlé mais plutôt pour des vols et du pickpocket. J’ai en effet constaté beaucoup de véhicules avec des vitres brisées dans les rues, notamment à Milan, alors ne laisse rien en vu si tu as une voiture et fais attention à tes affaires personnelles lorsque tu te promènes.

• LA SANTÉ

Pas de vaccin obligatoire pour l’Italie ni de précautions spéciales à prendre. Lorsque j’y étais en 2020, il fallait juste porter le masque dans certaines villes et dans les restaurants et commerces avec le Covid ainsi que se laver les mains avec du gel hydroalcoolique avant d’entrer dans les monuments etc. En 2021, il fallait obligatoirement le Pass Sanitaire pour visiter les différents lieux d’intérêts ainsi que pour manger en intérieur au restaurant en plus du port du masque.

• LA GASTRONOMIE

Je crois que l’Italie est le pays où j’ai le mieux mangé avec la Thaïlande ! Qu’est ce qu’ils sont forts ses ritals en terme de bouffe ! De la focaccia, en passant par les pâtes, l’escalope milanaise, le rizotto, les moules frites, le tiramisu, les glaces et j’en passe … Je me suis RÉ-GA-LÉE ! Sans oublier les aperetivos qui s’apparentent à notre Happy hour chez nous : lorsque tu prends une boisson qu’elle quelle soit, tu as le droit à des petits trucs à grignoter. D’ailleurs, niveau boisson ils ne sont pas mal non plus les italiens ! J’ai adoré leurs principales bières locales : la birra Moretti et la Poretti ainsi que le fameux Spritz (mélange de vin blanc pétillant type Prosecco, eau de Seltz ou Schweppes tonic original et Aperol ou Campari)

ET LES ITALIENS ALORS ?

J’ai été agréablement surprise par l’accueil et la bienveillance des italiens même en cette période de Covid. En 2020, à Turin, j’ai fait la connaissance d’un italien pilote de ligne avec qui j’ai pu discuter aisément en français. Il m’a invité au resto le soir et nous avons passé un super moment, à parler de tout et n’importe quoi, comme si nous nous connaissions depuis des années. Une autre fois, je suis tombée en panne de chargeur de voiture, impossible de faire 5h de route avec le GPS sur mon téléphone sans que celui-ci ne se décharge. Je me suis retrouvée sans batterie, pommée dans une zone industrielle entre Bologne et Gênes et en demandant un peu d’aide à des locaux, un jeune italien m’a donné son chargeur sans hésiter. J’avoue qu’il m’a carrément sauvé la vie ce jour là ! Les italiens ont vraiment le cœur sur la main.

BILAN DE MON SÉJOUR

Pour un séjour un peu préparé à l’arrache en 2020, je ne regrette absolument pas ! Avec un budget d’environ 1060 euros TOUT compris la première fois, je suis allée de surprises en surprises : entre les Dolomites que je rêvais de découvrir depuis des années; Venise que j’ai eu la chance de visiter sans trop de monde; la bonne cuisine italienne et tout ces plats qui me font saliver rien que d’en parler; la ville grouillante de Gênes, les divers monuments historiques tous plus impressionnants les uns que les autres… J’ai tellement adoré l’Italie du Nord que j’y suis retournée en 2021 pour y rester un peu plus longtemps afin de découvrir davantage de choses. Avec un budget d’environ 1450 euros tout compris cette fois-ci, je ne me lasse pas de ce très beau pays qui regorge de merveilles. La prochaine fois, ce sera l’Italie du Sud que je prendrais le temps de sillonner alors, reste à l’affût !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s