Découvrir l’île de la Réunion

L’île de la Réunion ne représente pas n’importe quel voyage pour moi, je ne peux même pas la considérer comme un voyage mais plutôt comme ma destination renaissance. Mais comment en suis-je arrivée là ?

MON ARRIVÉE SUR LE CAILLOU

Comme je te l’ai expliqué dans ma bio, l’année 2016 a été un tournant dans ma vie : désireuse de changer d’air et de partir après ma première rupture amoureuse, j’ai passé des mois entiers à chercher une solution pour que cela soit possible sans me ruiner. Après des mois passés sur le net à peser le pour et le contre, j’ai fini par trouver LA solution pour partir seule avec peu d’argent tout en me rendant utile. J’ai tout simplement opté pour l’option fille au pair ! Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, il s’agit, pour moi, de la meilleure façon de découvrir un pays presque gratuitement et sans être totalement seule pour commencer. En effet, le but est de s’occuper des enfants d’une famille en étant logé(e), nourri(e) et en touchant un peu d’argent de poche en contrepartie. On fait principalement cela pour apprendre une langue étrangère et connaitre une autre culture. Au départ, je cherchais une famille en Nouvelle Zélande, puis j’ai finalement trouvé une famille sur l’île Intense dans laquelle je devais m’occuper d’enfants qui étaient scolarisés à la maison via le CNED. Ayant fait des études pour devenir professeur des écoles, je me suis dit que ce serait une super idée pour allier voyage et expérience dans le domaine. La destination choisie, la famille trouvée, les démarches nécessaires effectuées avant le départ et le billet d’avion (un simple aller) en main, je m’envolais le 23 août 2016 pour une nouvelle vie, loin de mes proches et de ma routine. Pas de nouvelle langue à apprendre donc mais une toute nouvelle culture à découvrir même si cette île est française.

INFOS PRATIQUES

LES BILLETS D’AVION

Il faut compter 11h de vol direct au départ de Paris. La plupart des billets restent chers, surtout en haute saison (compter en moyenne entre 800 et 1400 euros) mais depuis peu, une nouvelle compagnie low cost (French Bee) a fait son apparition et te permettra de trouver des vols aller-retour pour environ 400 à 800 euros voir moins si tu as de la chance !

LES SAISONS INVERSÉES

L’île se trouvant dans l’hémisphère sud, tout est donc inversé ! La Réunion se compose plutôt de deux saisons principales avec, de mai à octobre, l’hiver austral et de novembre à avril, l’été et la période cyclonique. Températures agréables toute l’année, je trouve cependant que la période idéale reste l’hiver, surtout de fin août à début octobre car il ne pleut normalement pas beaucoup et il ne fait pas trop chaud. De plus, en hiver, il y a la saison des baleines alors autant en profiter ! La période que je ne recommande pas s’étendrait de janvier à mars/avril car c’est à ce moment là qu’il y a beaucoup de risque de cyclones et de tempêtes tropicales. Vu que c’est l’été, il fait également très chaud et c’est d’ailleurs pour cela que les écoles ferment pendant un mois de fin décembre à fin janvier.

LE DÉCALAGE HORAIRE

En été à la Réunion et donc en hiver en France, il y a 3h de décalage tandis qu’en hiver à la Réunion et en été en France, il n’y a que 2h.

LES TRANSPORTS

Je pense vraiment qu’une voiture est INDISPENSABLE pour pouvoir te déplacer comme bon te semble sur l’île. Il y a une bonne poignée d’agences de location dans le nord et dans l’ouest (comme par exemple ITC Tropicar, Rent a Car que je recommande grandement, Sixt etc) et même des sites pour louer des voitures entre particuliers (comme Nouloutou ou Zotcar). Il y a également un bon réseau de bus (les cars jaunes desservent principalement les villes sur le littoral en faisant de grandes distances; et les bus roses et autres compagnies desservent surtout les petites villes des hauts) mais niveau horaire ils ne sont pas vraiment fiables et ils finissent leur service au plus tard à 19h30 environ, pas cool si tu veux sortir tard le soir.

LES HÉBERGEMENTS

Se loger à la Réunion n’est pas chose facile si tu viens t’y installer car les hébergements sont assez chers et il y a plus de demandes que d’offres. De plus, chercher un appart’ ou une maison si tu n’es pas sur place ne sert à rien. La méthode la plus simple si tu n’es pas en famille reste la colocation, et ça, ça marche super bien ! Si tu viens en vacances avec un budget restreint, pareil, il y a très peu d’hébergements bon marchés mais certains proposent des sous locations de courte durée. Tu peux trouver aussi quelques auberges de jeunesse notamment à St Pierre comme Le Toit d’Imany (bien notée et bien placée), Chez Papa Daya (idem même si j’ai trouvé ça un peu sale la fois où j’y suis allée) ou encore O Passage à Terre Sainte (auberge assez récente qui a l’air magnifique). Sinon, il y a des campings comme celui de l’Ermitage les Bains et des Airb&b, tu en trouveras un peu partout sur l’île. Rien de mieux pour s’imprégner de la culture créole lorsque tu viens en vacances à la Run !

LE COÛT DE LA VIE

La monnaie est, bien entendu, l’euro et il faut compter environ 30% de vie chère en plus par rapport à la métropole. En ce qui concerne les logements, la côte ouest est très primée et donc bien plus chère que le reste de l’île, si tu montes dans les hauts par contre, tu peux trouver de bonnes affaires mais il fera forcément un peu plus froid. Pour la bouffe, tout ce qui est importé est évidemment plus coûteux mais si tu consommes le plus local possible, cela reste largement abordable et pas plus cher que certaines grandes villes de métropole finalement.

EN SAVOIR PLUS

CRÉOLE OU FRANÇAIS ?

La langue principale est le français bien que le créole reste très ancré dans la culture. Voici quelques mots de vocabulaire ainsi que quelques expressions créoles à connaitre si tu veux t’intégrer un minimum à la population locale :

Koife ? pour dire Quoi de beau ?

– Koman i lé ? qui signifie Comment tu vas ? Et toi tu dois répondre Lé la lé la pour dire que tout va bien.

Allons bat’karé ! pour dire Allons faire un tour !

Dalon qui signifie copain/ bon ami

Domoune pour parler de quelqu’un

La kaz pour parler de la maison

Les marmailles pour parler des enfants

Moukater qui signifie se moquer, critiquer

Tantine pour désigner une fille ou sa petite amie

ça mèm mèm pour dire c’est ça

lé bon pour dire ok/d’accord

Mi aim a ou qui signifie je t’aime

Mi koné pas pour dire je ne sais pas

OTÉ pour exprimer la surprise, ou l’équivalent de putain

Tilamp-tilamp qui signifie doucement

Ou pour exprimer le tutoiement

Zot pour dire vous

Et bien d’autres mais je ne peux pas tout mettre donc j’ai restreint à ce qui s’utilise le plus et qu’on entend souvent.

LA GASTRONOMIE

Au niveau culinaire, la Réunion a beaucoup à offrir ! Le plat traditionnel le plus réputé de la cuisine réunionnaise est le cari. Il se compose d’une viande ou d’un poisson, accommodé essentiellement avec des tomates, des oignons, du curcuma, et parfois du gingembre et bien d’autres épices (ail, thym, sel, poivre…) Il y a différentes variantes également avec des légumes mais les plus connus sont le cari poulet, le cari langouste et le cari bichique (un petit poisson de rivière). Les créoles le préparent le plus souvent dans une grosse marmite, et s’il est possible de le faire cuire sur du feu de bois, c’est encore mieux ! Ce plat peut être accompagné de brèdes (sorte d’épinards qui sont en fait des plantes grimpantes) ou de rougail (plat plus ou moins piquant à base de tomates, d’oignons et de piments généralement sans curcuma, sans ail). Il y a plusieurs sortes de rougails également : rougail saucisse pour le plus célèbre mais aussi rougail tomate, mangue, zognion (oignon) et j’en passe. D’autres plats sont à découvrir, bien entendu, avec, entre autre, le gratin chouchou, le civet zourite (poulpe), les samoussas, les bouchons etc.

Mais j’ai pu surtout découvrir et manger des choses que je n’aurais mangé nul part ailleurs ! Par exemple, les américains bouchons gratinés (meilleur sandwich qui existe au monde) qui n’ont absolument rien à voir avec nos américains à nous. Ils sont composés d’une demi baguette, de la viande que l’on souhaite (les bouchons sont l’accompagnement qu’il faut à tout prix choisir !), de sauces (mayo, ketchup, harissa, samouraï …), de frites et par dessus de gruyère qui fond à la cuisson. C’est juste merveilleux gustativement parlant ! Puis, plus loufoque, il y a aussi les larves de guêpes et les zendettes ! Les créoles raffolent de ces bébêtes qui sont pourtant vendues extrêmement cher ou qui sont difficilement accessible. En effet, pour les larves de guêpes (à gauche ci-dessous), il suffit de chopper un nid en faisant fuir les guêpes et en extrayant ensuite les larves avec une pince à épiler. Il faut ensuite les faire frire à la poêle avec un peu de sel et le tour est joué ! Quant aux zendettes (à droite ci-dessous), il s’agit de larves de la famille des longicornes. Elles vivent principalement dans le bois pourri. La consommation des zendettes est une tradition ancestrale à la Réunion car, dans le temps, c’étais un moyen de subsistance pour les esclaves se réfugiant dans les hauts de l’île. Ces larves se trouvent en effet dans les tamarins des hauts mais aujourd’hui, il est interdit de les ramasser sous peine d’amende. Les zendettes comme les larves de guêpes peuvent se manger crues mais c’est quand même bien meilleur quand c’est frit !

Du côté des boissons, on retrouve surtout la bière locale Bourbon, le Cot (soda), l’eau pétillante de Cilaos, le ti punch mais aussi et surtout le rhum ! Véritable tradition, tu devras forcément boire un p’tit verre de rhum si tu viens sur l’île ! Le rhum Isautier ou le rhum Charrette sont les plus connus et peuvent se décliner en plusieurs rhums arrangés. Mon préféré est le rhum Cahuète (à la cacahouète) mais tu peux aussi faire ton propre rhum arrangé, c’est super simple !

Si tu veux goûter à la cuisine locale ou si, tout simplement, tu veux te régaler, voici la liste de mes restaurants et snacks préférés :

Le Manta à l’Ermitage les Bains (restaurant avec prix très abordables).

Les 3 Petits Cochons à Saint Pierre (restaurant avec prix élevés).

Le Noméolvidès à Saint Louis (restaurant avec prix élevés).

– Le snack LAWFLI à Étang Salé les Bains (tu pourras y déguster, à prix très attractifs, les meilleurs américains de l’île selon moi !)

LES DANGERS DE L’ÎLE

Du coté de ce qui est dangereux, on retrouve principalement les causes suivantes :

– Les attaques de requins : bien présentes avec souvent plusieurs morts par an à cause de l’imprudence des touristes mais aussi des locaux, ce sont souvent des surfeurs mais aussi des gens qui se baignent hors des endroits prévus à cet effet. Respecte les règles et tout ira bien !

– Les poissons pierres : ils ressemblent, comme leur nom l’indique, à des pierres dans l’eau et sont donc les maîtres du camouflage. Le danger vient surtout de leur nageoire dorsale dont chaque épine contient du venin neurotoxique qui infligera instantanément une douleur insoutenable à sa victime. Peu de cas de décès sont recensés, néanmoins, il est possible de se noyer ou de succomber à une crise cardiaque après la piqûre … Fais donc attention où tu mets les pieds mais rassure toi quand même, il y a très peu d’accidents à cause de ce poisson.

– Le soleil : tu vas peut être sourire en lisant ça, mais le soleil fait parti des choses dont il faut également se méfier car il tape vraiment très fort ici, et si tu ne te protèges pas, tu auras vite des coups de soleil avec cloques et tout ce qui s’en suit. D’ailleurs, les créoles sortent rarement de chez eux l’été tellement que ça chauffe, ce n’est pas pour rien !

– Les cyclones ou les tempêtes tropicales : également source de danger si tu n’es pas habitué(e), les cyclones et, plus souvent, les tempêtes exigent d’être vigilant et de suivre quelques petits conseils : faire des réserves d’eau pour plusieurs semaines, se munir de lampes-torche et tout autre élément procurant de la lumière sans électricité au cas où il y ait une coupure de courant prolongée, avoir aussi une radio avec des piles pour se tenir informé de ce qu’il se passe à l’extérieur, faire des réserves de nourriture (en ayant un réchaud c’est toujours mieux) etc toutes ces précautions sont bel et bien nécessaires dans cette situation, on est jamais trop prudent !

– Les accidents sur les sentiers de randonnée : les personnes qui partent marcher alors qu’il y a eu de fortes pluies, par exemple, s’exposent à de gros risques surtout dans les ravines; certains sentiers sont indiqués comme dangereux ou sont des fois fermés à cause des intempéries ou de glissements de terrain, mais ça n’empêche pas certaines personnes de s’y aventurer à leurs risques et périls (j’avoue en faire partie …)

ET LES RÉUNIONNAIS DANS TOUT ÇA ?

Je ne m’attendais pas à un changement aussi radical en venant ici. Même si c’est une île française, la mentalité est bien différente de la métropole ! Je dirais qu’il y a une plus grande ouverture d’esprit sur tous les points que ce soit dans la façon de vivre, de penser, de mener sa vie, au niveau des religions et j’en passe. Les locaux sont très accueillants, généreux et vivent beaucoup dans le partage. Ils sont aussi vachement plus zen et décontractés et ça fait du bien !

2 commentaires sur “Découvrir l’île de la Réunion

  1. Bravo pour ton article qui résume bien la vie à la Réunion. J’y ai vécut 3 ans moi aussi et je me retrouve bien dans tes propos. Comme toi j’avais écris un article sur mon blog mais j’ai oublié de parler des babouk et autres amis MDR! On va dire c’était pour laisser du suspens lol 😉

    J’aime

    1. Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir !
      Perso je ne pouvais pas m’empêcher de parler de ces bestioles affreuses pour prévenir les futur(e)s touristes et/ou habitant(e)s, j’aurai aimé le savoir avant d’arriver même si c’est pas non plus la mort mais bon, ça surprends beaucoup x)

      Aimé par 1 personne

Répondre à laudyssey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s