Mon itinéraire de trois semaines dans le pays du guacamole

Avec mon pote, nous sommes partis du 29 octobre au 18 novembre 2019. Nous avons fait énormément de route en bus mais aussi et surtout en voiture de loc’ dans le Yucatán, l’état du Quintana Roo, l’état de Campeche et le Chiapas. Voici notre itinéraire.

MEXICO CITY

• PREMIER JOUR : Arrivée à Mexico city et visite de la ville

Nous sommes arrivés à 5h du matin à l’aéroport de Mexico. La tête dans le cul et le décalage horaire ne nous ont pas forcément aidés mais une fois installés à notre auberge, nous sommes partis visiter la ville et les alentours. Rien de ouf à Mexico city, perso je n’ai pas du tout aimé cette ville : aucun charme, beaucoup de monde, de circulation et rien de vraiment intéressant à faire ou à visiter. Il y a pas mal de musées mais aucun ne m’a attirée du coup nous avons surtout passé du temps au marché artisanal de la Ciudadela, à une vingtaine de minutes à pied du centre ville. Je recommande grave ce marché pour les souvenirs, tu y trouveras tellement de choses que tu ne sauras plus où donner de la tête ! Après avoir traîné un peu, nous sommes allés à la Torre Latinoamericana, une des plus grandes tours de la ville où nous avons une vue à 360° tout en haut. L’entrée coûte assez chère (120 pesos ce qui équivaut à 6 euros) mais c’était assez impressionnant de voir la capitale s’étendre à perte de vue ! Après cela, nous avons mangé et nous sommes allés nous coucher assez tôt.

• DEUXIEME JOUR : Excursion à Coyoacan et au marché flottant de Xochimilco

Nous avons profité des multiples excursions proposées à quelques mètres de notre auberge pour partir à la découverte de la ville de Coyoacan et du marché flottant de Xochimilco. Pour une vingtaine d’euros, nous sommes partis vers 9h en van et nous sommes revenus vers 17h au centre ville de Mexico. Nous avons mis 1h30 de trajet environ et nous étions 8 en tout pour cette excursion, deux mexicains et des espagnols vraiment cool et bien drôles ! Perso, j’ai beaucoup aimé Coyoacan car les maisons sont bien colorées et très fleuries; beaucoup plus de charme donc que le centre ville de Mexico ! Nous avons visité un petit marché et quelques boutiques où nous avons goûté le fameux Mezcal (un alcool à base de maïs typique du Mexique) et bu quelques verres de Tequila. Je recommande cette petite virée où il y avait, certes pas mal d’attente pour rien mais ça nous a fait du bien de sortir un peu du centre ville.

• TROISIEME JOUR : Visite de la ville bercée par El Dia de los Muertos

Troisième jour à Mexico consacré une deuxième fois au marché de la Ciudadela pour acheter des souvenirs. Nous y avons passé … 6h ! Oui oui, c’est possible quand on kiffe les marchés comme moi ! Puis nous avons déambulé dans la ville pour voir les décos relatives à El Dia de los Muertos et nous avons goûté au Pan de muertos (qui signifie littéralement « pain des morts » ) qui est une pâtisserie sucrée mais alors délicieuse (tu en as avec de la crème, nature, au chocolat etc).

Vers 18h nous sommes retournés à l’auberge pour nous préparer pensant qu’il y avait quelque chose d’organisé le soir même pour Halloween mais pas du tout. Très déçus car nous avions rallongé notre séjour pour voir les festivités à Mexico city, nous avons finalement fini dans un bar avec un français, une italienne et un brésilien rencontrés à notre auberge.

ÉTAT DU MICHOACAN

• QUATRIEME JOUR : Direction le Michoacan pour El Dia de los Muertos

Nous avions prévus de louer une voiture (que nous avions réservé à l’avance sur internet) pour nous rendre à Patzcuaro, dans le Michoacan. C’est, parait-il, l’état où l’on fête le plus authentiquement possible El Dia de los Muertos. On s’est pointés assez tôt à l’aéroport pour prendre notre voiture mais arrivés là bas, la meuf nous a dit qu’il n’y avait plus de voiture de loc’ disponible, que notre réservation était bidon et qu’il fallait qu’on se fasse rembourser. Pétage de câble et tout ce qu’il s’en suit, elle n’a rien voulu savoir et nous avons dû nous débrouiller pour trouver un bus afin de nous rendre à 5h de route de la capitale pour suivre nos plans initiaux. Bon, au final, on aurait dû trouver une autre destination car nous avons eu que des merdes là bas et nous avons dépensé énormément d’argent pour les taxis car ce n’est pas encore une région vraiment fait pour les touristes malgré le fait qu’ils soient assez nombreux sur place. Une fois arrivés, notre hébergement était assez loin du centre mais nous avons trouvé un taxi qui nous a emmené à Tzintzuntzan pour célébrer El Dia de los Muertos dans un grand cimetière, comme dans le dessin animé Coco !

Je pense que l’on s’attendait à autre chose et nous avons regretté de ne pas avoir assisté au défilé de Mexico city. D’autant plus que nous avons eu des galères pour rentrer au camping et qu’il a plu toute la soirée et toute la nuit…

• CINQUIEME JOUR : Visite de Patzcuaro et Janitzio

Après nos péripéties de la veille que je ne te raconte pas en détails car sinon on y serait encore demain, nous sommes allés visiter l’île de Janitzio, non loin de Patzcuaro en taxi. Ça a été notre coup de cœur de cette partie du pays car le lieu est très joli et authentique. Il faut prendre un bateau pour traverser (qui te coûtera 75 pesos aller-retour si mes souvenirs sont bons) et le paysage est sublime du début à la fin. Sur l’île, tu pourras te rendre jusqu’à la statut tout en haut pour avoir une très belle vue sur le lac qui l’entoure et tu trouveras aussi pas mal de souvenirs à bas coût.

Nous sommes ensuite allés visiter le centre ville de Patzcuaro. Les bâtiments sont trop beaux et l’ambiance y est vraiment sympa. Quel dommage de ne pas avoir pris le temps d’y aller plus tôt ! Je me suis faite maquillée et nous avons passé la soirée dans un resto avant de repartir prendre notre bus de nuit direction Mexico city.

• SIXIEME JOUR : Retour à Mexico city et vol pour Cancun

Arrivés à Mexico vers 6h du matin, nous sommes allés à l’aéroport pour prendre notre vol direction Cancun en fin d’après-midi. Nous avons loué une voiture une fois sur place, nous nous sommes rendus à notre auberge et nous nous sommes couchés car le lendemain, une grosse journée nous attendait !

ISLA HOLBOX

• SEPTIEME JOUR : Direction Isla Holbox et visite de l’île

Direction Isla Holbox à 2h30 de route de Cancun. Nous laissons la voiture à Chiquila pour environ 5 euros pour trois jours pour prendre ensuite le ferry pendant environ 30 min. Des pluies torrentielles ont commencées à tomber pendant le trajet et en arrivant, l’île était inondée, nous avions de l’eau jusqu’aux genoux à certains endroits. Arrivés à l’auberge, nous avons vu également l’eau commencer à monter et à entrer dans les dortoirs. Ni une ni deux, nous avons aidé d’en évacuer pendant une bonne heure puis nous sommes allés manger et visiter un peu les alentours. Bon, je t’avoue que quand tu arrives sur une île et que tout est inondé, ça ne fait pas trop rire, et par dessus le marché, il y avait énormément de sargasses sur la plage (algues qui émanent un gaz toxique et fort odorant quand elles sèchent) donc même si nous avons eu beau temps ensuite, c’était pas top mais l’île est vraiment cool à part ça ! Le soir, un gars qui travaillait à notre auberge nous a amené voir les bioluminescences pour 50 pesos. Bon, il nous a dit que ce n’était qu’à 20 min de marche mais nous avons mis 1h et on s’est fait bouffés par les moustiques comme jamais, c’était HORRIBLE ! Malgré ça, le trajet en valait la peine et les planctons luminescents étaient bien au rendez-vous, c’était magique, plus que la sortie que j’avais fait en Thaïlande pour en voir.

• HUITIEME JOUR : Chill et déambulation dans les rues

Étant rentrés à 2h30 du mat la veille, nous avons un peu glandé le matin à la plage, petit resto très bon le midi et l’aprem j’en ai profité pour faire le tour des street art de l’île. Si tu aimes ça tu seras servi(e) car il y en a énormément partout et tout est coloré.

Le soir nous sommes restés tranquilles à l’auberge et avons passé la soirée avec des français à parler voyage et Mexique !

• NEUVIEME JOUR : Dernier jour de chill sur Isla Holbox

Dernier jour sur l’île, heureusement car le temps commençait à se faire long : l’île est petite et j’avoue que je n’aime pas trop la farniente quand je suis en vacances, j’ai besoin de bouger et de visiter plein de choses ! Du coup nous avons de nouveau promené le long de la plage et l’aprem nous sommes restés à l’auberge avec les français à faire des jeux et à se préparer un bon petit repas bien de chez nous. Avant d’aller au lit, nous avons fait un jeu avec tous les jeunes de l’auberge.

TULUM ET ALENTOURS

• DIXIEME JOUR : Direction Tulum et visite de la ville et des ruines Mayas

Retour à Chiquila pour prendre la voiture direction Tulum avec 2h30 de route. Dès notre arrivée, nous avons déposé nos affaires à notre auberge et nous avons foncé vers les ruines de Tulum dont je te parle dans mes incontournables ! Après la visite, je suis allée découvrir la ville en faisant les magasins de souvenirs et en me perdant un peu dans les rues. Tulum est une ville très chère et très touristique, je te conseille de ne pas acheter de souvenirs là bas. Le soir nous avons fini au resto où j’ai goûté au fameux tacos El Pastor que je recommande !

• ONZIEME JOUR : Visite de cenotes et de Coba

Le matin nous sommes allés visiter le site très populaire de Gran Cenote, à l’entrée de Tulum. L’entrée coûte l’équivalent de 10 euros mais je ne recommande ABSOLUMENT PAS cet cenote ! Dès l’ouverture à 8h15, il y avait déjà deux bus de chinois (comme à leur habitude totalement irrespectueux) et ensuite une horde de touristes est arrivée, résultat : c’était bondé et il n’y avait pas 1 m² d’eau de libre. Bref, pour le prix et pour ce qu’il y a à voir, c’est le « pire » cenote qu’on ai vu. Du coup, au lieu d’en visiter d’autres aux alentours, on a direct tracé à Cobá, un site maya sur la route pour aller à Valladolid.

L’entrée est aux alentours de 5 euros mais il faut toujours prévoir quelques euros en plus pour le parking si tu as une voiture. Perso, j’ai trouvé les temples mayas de Cobá assez sympa malgré le fait qu’il y ait beaucoup de monde ! Le site est grand et on peut monter sur les pyramides où l’on a une vue imprenable sur la jungle à perte de vue. Après la visite, nous avons continué notre route vers la ville de Valladolid. Nous sommes arrivés en fin d’aprem, avons visité un peu la ville avant d’aller nous coucher car c’est assez usant de faire beaucoup de voiture.

CHICHEN ITZA ET ALENTOURS

• DOUZIEME JOUR : Découverte de Chichen Itza et d’autres cenotes

Départ tôt le matin pour Chichen Itza, une des septièmes nouvelles merveilles du Monde ! Bon, que ce soit à l’ouverture ou plus tard, il y aura toujours masse de monde mais j’avoue qu’à 8h c’était encore « raisonnable » contrairement à 9H… Alors, le site maya de Chihen Itza aurait pu être dans mes incontournables au vue de son statut de merveille du monde mais franchement, j’ai vu tellement plus beau et impressionnant que je ne le recommanderais pas tant que ça au final. En plus de la tonne de gens, il y a aussi tous les vendeurs de souvenirs à la sauvette qui gâchent un peu le charme du lieu car ils sont partout et sont très insistants pour qu’on leur achète des choses, c’est assez lassant. Au niveau de l’entrée, on s’est fait avoir : on est pas arrivés par la bonne route (merci GPS) et on s’est présentés du côté de l’hôtel du même nom du coup les gars en ont profité et nous ont pris plus de 600 pesos au lieu de 450, bref si tu passes par là vas y mais ne fais pas un détour juste pour ça, il y a tellement mieux à voir !

On s’est ensuite dirigés vers quelques cenotes qui se trouvent à 1h de route de Chichen Itza. Là par contre, je t’en parle dans mes incontournables car c’est quand même fou de voir ces espèces de cratères qui donnent sur de l’eau (douce ou de mer) bleu turquoise lorsqu’ils sont bien conservés ! Nous sommes ensuite retournés à Valladolid où nous avons mangé sur la terrasse en roof-top d’un resto bien cool avec vu sur la cathédrale de la ville.

IZAMAL

• TREIZIEME JOUR : Direction Izamal

Nous avons pris un peu plus notre temps cette fois pour nous rendre à 1h30 de Valladolid direction Izamal. Cette magnifique ville jaune doit forcément figurer dans mes incontournables car je trouve qu’elle fait partie des plus beaux endroits à voir dans l’itinéraire que l’on s’était fixé.

J’ai déambulé dans les rues avant de rentrer à notre hôtel pour passer la soirée car, à notre grand désespoir, le centre ville n’était pas du tout dynamique et il y a très peu de restos ou de bars.

MÉRIDA ET ALENTOURS

• QUATORZIEME JOUR : Direction Mérida et découverte de nos ultimes cenotes

Ce jour là nous sommes partis en direction de Mérida, à environ 2h de route d’Izamal. La ville ne nous attirant pas DU TOUT, nous avons préféré faire un peu plus d’une heure de route pour profiter une dernière fois des cenotes aux alentours avant de quitter la région le lendemain. Nous avons eu deux cenotes pour nous tout seuls, c’était vraiment chouette ! L’accès pour chacun d’entre eux coûte entre 3 et 5 euros. Le soir, nous sommes allés un peu promener au centre ville de Mérida et nous avons assisté à un spectacle de danse typique mexicaine. Les costumes étaient vraiment beaux.

• QUINZIEME JOUR : Direction les temples Mayas de Uxmal

En route pour notre plus longue et éprouvante journée ! Nous partons de Mérida direction, dans un premier temps, les temples mayas d’Uxmal avant de se rendre à Palenque avec 8h30 de route ! Je te parle des temples d’Uxmal dans mes incontournables car ils sont, pour moi, les meilleurs que l’on ai vu. Sinon en ce qui concerne la route, heureusement que l’on était deux pour se relayer car le trajet était vraiment long. Nous avons fini par arriver vers 20h30 après de grosses pluies, du brouillard, des dos d’âne PARTOUT et des trous à n’en plus finir ! Nous nous sommes couchés pratiquement de suite car on était épuisés.

PALENQUE

• SEIZIEME JOUR : Découverte du site de Palenque et des chutes d’Agua Azul

Départ tôt le matin pour visiter les temples mayas de Palenque, en plein milieu de la jungle ! Beaucoup de monde et de vendeurs insistants qui gâchent un peu la magie du lieu encore une fois mais le site est vraiment superbe. Je t’en parle un peu mieux dans mes incontournables car le site mérite quand même le détour ! Nous sommes allés, ensuite, aux chutes d’Agua Azul, des cascades soit disant impressionnantes. Nous devions faire plusieurs cascades mais au vu des nombreuses pluies qui sévissaient depuis quelques jours et de la couleur de l’eau à Agua Azul, on s’est vite ravisés. En effet, l’eau était marron et pas du tout bleu turquoise comme prévu. Un peu déçue malgré l’abondance de la cascade, je recommande vraiment cet endroit en saison sèche et non en période des pluies. Nous avons fini par rentrer en fin d’après midi à l’hôtel.

SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS

• DIX-SEPTIEME JOUR : Direction San Cristobal de las Casas

Nous quittons Palenque pour nous rendre à San Cristóbal de las Casas, à 5h de route. Cette ville nous a été recommandée maintes et maintes fois durant notre voyage par d’autres touristes, du coup on a libéré deux jours pour pouvoir y aller et j’avoue qu’on a bien fait ! Perchée à presque 2200 mètres d’altitude entre les montagnes, cette petite ville toute pavée est magnifique, du coup je suis obligée de la mettre dans mes incontournables ! Une fois arrivés, nous avons visité un peu les alentours avant de manger au resto et de rentrer.

• DIX-HUITIEME JOUR : Excursion au Canyon de Sumidiero

Il pleuvait beaucoup le matin du coup nous ne savions pas si ça valait le coup d’aller au bout de nos plans … Mon pote a insisté et nous avons fini par suivre notre programme en nous rendant au Canyon de Sumidiero, à 40min du centre ville de San Cristóbal. Je ne pensais pas que le site était aussi touristique mais il y avait des bus entiers qui arrivaient presque toutes les 10 min ! Pour environ 10 euros, nous avons embarqués sur une sorte de speed boat pour une visite de 2h aller-retour. On se serait cru dans Jurassic Park entre remparts, jungle et brouillard. Nous avons vu des singes, des crocodiles et des centaines de pélicans. La visite est cool mais ce n’est pas une chose à voir absolument je trouve.

Tu peux aussi voir le Canyon vu d’en haut ! Lorsque tu prends ton entrée, un bracelet en papier t’es donné pour que tu puisses, ensuite, te rendre aux différents points de vue sans payer en plus. Pour t’y rendre si tu es en voiture, il faut que tu suives les panneaux où il est écrit « miradores » et ensuite il te suffit juste de monter la route en lacets. Nous n’en avons fait que deux car le temps était bien couvert mais le mirador nommé Los chiapas, tout en haut, à l’air de valoir vraiment le coup ! Nous sommes ensuite rentrés à San Cristóbal et je suis retournée au marché couvert au pied de la cathédrale du centre ville pour acheter quelques souvenirs. Je te conseille d’ailleurs d’acheter la plupart de tes souvenirs dans cette ville si tu y vas car c’est vraiment pas cher et tu trouves de tout que ce soit des sacs en cuir, des chaussures, des babioles, de la broderie, des bijoux et j’en passe. Dernier jour avant de finir doucement les vacances, nous faisons un dernier resto avant de rentrer à l’hôtel, la journée du lendemain allait être bien chargée !

• DIX-NEUVIEME JOUR : Trajet vers Villahermosa pour rendre la voiture de loc’

On arrive au jour où l’on doit rendre notre voiture de loc’ ! Avec 5h de route prévue environ, nous nous sommes levés un peu plus tard pour partir vers Villahermosa. Pour ne pas payer de péage, nous avons pris les routes de montagnes : GROSSE ERREUR !! Après quelques minutes de route, nous avons eu un épais brouillard qui ne nous a pas quittés pendant des heures; sans parler des routes avec des lacets interminables, les fameux dos d’âne que l’on adore, les trous et, bien entendu, la pluie qui a causé d’énormes inondations sur les routes ! Bien que les paysages soient sublimes, on a cru que l’on arriverait jamais car tout le monde faisait demi tour mais nous, nous étions obligés de passer car nous devions rendre la voiture et prendre un bus de nuit à 19h pour retourner à Mexico. Les pneus de notre titine étaient complètement enfouis sous l’eau mais nous sommes passés et cela trois fois ! Bref, avec toutes ces péripéties, au lieu de mettre 5h, nous avons mis 6h30 et nous étions en panique car nous sommes arrivés juste à temps pour chopper notre bus de nuit au centre ville de Villahermosa ! Nous n’avons eu aucun problème avec la voiture; fini la conduite pour nous, il nous fallait encore survivre à 14h de bus (au lieu de 10h) pour arriver enfin à Mexico city : dernier jour de nos vacances tumultueuses !

RETOUR À MEXICO CITY

• VINGTIEME JOUR : Retour sur Mexico city pour notre dernier jour

Arrivés à 8h30 à Mexico city, nous avons pris le métro pour nous rendre à l’auberge de jeunesse où nous avions séjourné les trois premiers jours. Je t’avoue qu’une fois qu’on a eu nos lits en dortoirs, nous n’avons plus du tout bougé jusqu’au lendemain pour prendre l’avion ! Je n’ai même pas eu le courage de retourner à mon marché adoré tellement que j’étais épuisée…

• VINGT-ET-UNIEME JOUR : Vol retour vers la France

Direction l’aéroport pour notre vol prévu à 12h55. J’étais tellement crevée que je n’avais qu’une hâte, arrivée en France et dormir pendant des jours ! Le trajet a été long et je ne pensais pas dire ça un jour mais : j’étais vraiment contente de rentrer chez moi !

[ Clique sur les différents points pour avoir un résumé de ce qu’il y a à voir dans les différents lieux]

2 commentaires sur “Mon itinéraire de trois semaines dans le pays du guacamole

    1. On a surtout eu plein de galères lors de ce voyage mais avec du recul oui j’en garde de très bons souvenirs ! Le Mexique c’est vraiment un pays merveilleux qui a énormément à offrir 😊

      Aimé par 1 personne

Répondre à Alexia - Mes Escapades Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s